J’ai testé pour vous…le télétravail

test-teletravail

Coucou toi, 

Après le confinement, je ne suis certainement pas la seule à avoir goûté aux joies et aux désillusions du télétravail. Je tenais tout de même à te livrer mon ressenti et à distiller quelques conseils, maintenant que j’ai un peu plus de recul.

Pendant le confinement

La mise en place du télétravail dans mon entreprise s’est fait en 24h chrono. Et je suis assez chanceuse car mon entreprise est bien équipée. Les serveurs sont accessibles à distance et nous disposons de Teams, ce qui permet de pouvoir communiquer en interne de façon simple et rapide.  De retour dans la maison familiale pour le confinement, je n’ai pas eu d’autre choix que d’installer mon poste de travail dans ma chambre. Les débuts ont été un peu intenses, beaucoup de travail, car il fallait gérer la communication de crise, et les journées étaient longues. En supprimant le temps de trajet le matin, je commençais une demi-heure plus tôt, et finissais à la même heure que d’habitude… de plus, je gardais toujours mon téléphone près de moi et lisais donc tous les messages pro sur mes temps de pause. Pas facile de décrocher dans ces conditions. De plus, il y avait du monde à la maison qui était sans activité. Il a donc fallu s’adapter au début, leur demander plus ou moins gentiment de baisser le volume de la télévision, de ne pas passer l’aspirateur au moment de mes réunions, de ne pas m’appeler à tout va pour me montrer une vidéo… je bosse bordel ! Après quelques ajustements, j’ai tout de même pu trouver le calme et la sérénité. J’avais lu qu’il fallait conserver quelques habitudes comme le fait de se préparer le matin, de faire des pauses… les deux premières semaines, j’ai donc continué de m’habiller et de me maquiller tous les jours. Puis j’ai laissé tomber, j’ai arrêté de me maquiller et je me suis habillée de façon confortable, dans des vêtements de sport. À quoi bon mettre autre chose puisque de toute façon j’allais forcément faire une séance de sport ou un cours de danse dans la journée ? N’allons pas salir trop de vêtements voyons ! Ah, et je me suis aussi rendue compte que la visio faisait un beau teint même sans make-up, donc j’ai laissé ma peau respirer. C’est à partir de ce lâcher-prise que j’ai réellement commencé à apprécier le télétravail.

home-office

Après le confinement

À la fin du confinement, je suis rentrée dans mon appartement, mais le télétravail ne s’est pas arrêté pour autant. Chez moi, j’ai encore mieux vécu cette expérience. Pourquoi ? Déjà, j’ai installé mon poste de travail dans le salon, ma chambre ne sert désormais plus qu’à dormir et ça fait du bien de délimiter les espaces de vie. Je pouvais aussi reprendre un rythme qui me convenait et non plus celui imposé par la vie familiale. Le matin, je mets un certain temps à me réveiller, j’ai donc conservé mon heure de réveil habituelle, mais je prends désormais 45 minutes pour petit déjeuner en matant une série (contre 15 minutes en temps normal). Le midi, j’en profite pour faire une séance de sport. À la pause, je peux faire la vaisselle, étendre une machine, faire des câlins à mon chat… bref la vie est plus tranquille. Eh oui, car si tu es en journée chez toi, même si tu travailles, tu as un peu de temps de faire les petites tâches du quotidien qui ampute ta soirée. Pour moi, le télétravail a réduit le stress et la fatigue dans mon quotidien et c’est pour ça que je l’aime.

teletravail-bureau

Quelques conseils pour bien vivre le télétravail :

  • Garde un rythme habituel: travailler aux heures habituelles et faire des pauses dans la journée
  • Habille-toi : faire un minimum de toilette et ne pas rester en pyjama
  • Délimite un espace de travail: choisir un espace confortable dans lequel vous vous sentez bien
  • Veille à garder le contact avec tes collègues: pour te sentir moins seul

work-at-home

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire