Power, la série à double tranchant

serie-power

Coucou toi ! 

Depuis quelques semaines, je suis à fond dans la série Power. Créée en 2014, elle est diffusée sur la chaîne américaine Starz et compte 5 saisons. Une sixième saison est prévue pour l’été 2019. Comme la plupart des séries de “qualité”, les épisodes durent environ 50 minutes et une saison ne compte que 10 épisodes

power-casting

L’argent ne fait pas le pouvoir

James St Patrick est l’heureux propriétaire d’une boite de nuit à New York, le Truth. Cette boite est pour lui le moyen de se sortir de sa deuxième vie, celle de dealer. James est en fait à la tête d’un important réseau de drogue. Il tient son surnom, Ghost, du fait qu’il soit totalement absent des réseaux sociaux, mais aussi des casiers judiciaires. Mais les problèmes s’accumulent pour notre fantôme et son plan ne se passe pas vraiment comme prévu. Alors qu’il attendait de la part de son épouse un soutien sans faille dans son projet d’évolution, celle-ci le préfère comme il est. Son fournisseur va également faire l’objet d’une enquête du FBI, ce qui rendra ses affaires compliquées. Un ancien ami, incarné par 50 cent (rien que ça) viendra aussi lui mettre des bâtons dans les roues pour se venger. Et si Ghost semble trouver refuge dans les bras de son ancienne petite amie du Lycée, Angela, celui-ci risque de très vite déchanter. 

power-50-cent

Méchant ou gentil ? 

Power, c’est l’histoire d’un homme qui veut tout. Le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. Si l’univers des ruelles sombres new-yorkaises que l’on nous dépeint tout au long de la série est principalement masculin, le rôle des femmes n’est néanmoins pas à minimiser. Bon, je ne vais pas te mentir, la série est assez machiste. Mais derrière ces façades de truands, ce cachent des personnalités insoupçonnées. Et c’est ce qui rend la série intéressante. Si l’on prend le cas de notre personnage principal, James, c’est une personne très égoïste est qui agit sans cesse pour son intérêt, faisant de son personnage un anti-héros. Mais tout ce qu’il se passe autour de lui, tout cet acharnement qu’il a finalement récolté créer un sentiment d’empathie. On peut également aborder le cas Tommy, le meilleur ami de Ghost. Assez immature, son personnage est très caractériel et imprévisible. Malgré cette fureur en lui, Tommy a un grand cœur et ferait n’importe quoi pour sa famille, même si cela tend encore vers l’excès. Sa relation avec Ghost est particulièrement émouvante. En effet, avec toutes les épreuves que les deux amis traversent, leur “bromance” reste inébranlable.

power-tommy

Mon personnage préféré dans la série, c’est Tasha, la femme de James. Elle est bien évidemment au courant des activités de son mari et père de ses trois enfants. Alors qu’elle sait que Ghost passe ses nuits dans le lit d’une autre femme, elle va pourtant l’aider à traverser les différentes épreuves auxquels il va faire face. Tasha est une femme fidèle pour qui l’intérêt de sa famille passe avant tout le reste. À l’instar de Ghost finalement. Si elle peut paraître superficielle avec son dressing à la Carrie Bradshow, ses diamants et sacs haute couture, on se rend vite compte que tout ce dont elle a besoin, c’est d’amour et d’affection. Tasha est une femme très forte et intelligente

 

Une série, un avis mitigé

Ce que je reproche à la série, c’est la simplicité avec laquelle les problèmes de Ghost sont résolus. Une personne le menace, il le tue. C’est aussi simple que cela. Dans Power, les ennemis sont éliminés un par un. C’est à mon goût un peu trop facile. Mais ce qu’il y a d’intéressant, ce sont tous les stratagèmes mis en place pour éviter de finir en prison ou d’être assassinés. Le côté stratégique de la série me plaît, car nous ne sommes pas toujours au courant des plans des personnages et cela nous amène à réfléchir

Et toi, tu as vu Power ?

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG. Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire