J’ai eu la Covid-19, et après ?

covid-apres

Je sais que j’ai étais absente un long moment. Je n’avais pas envie de revenir pour te parler d’une vulgaire série ou autre. J’ai envie de te proposer des articles plus profonds. Seulement les idées de sujet ne se bousculent pas au portillon. Puis je me suis dit, et si je partageais mon expérience du Covid ? Honnêtement, je ne suis pas certaine que cela t’intéressera, mais je me lance.

L’apparition des symptômes

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, j’ai 27 ans et je suis plutôt sportive. Je n’ai pas de pathologie particulière et je ne suis pas en situation d’obésité. Je le mentionne, car ça joue un rôle vis-à-vis de cette maladie. Mon premier symptôme a été la toux. Une toux plutôt habituelle et je pensais qu’elle était d’abord causée par la clim (on était début août). Le deuxième, j’ai commencé à avoir de la fièvre en fin de journée. J’avais effectué un test le jour même et j’ai eu le résultat le lendemain matin. Positive aux 3 gènes (comme ça, c’est fait !). À partir du deuxième, troisième jour j’ai passé mes journées à dormir. J’étais extrêmement fatiguée, je ne pouvais pas rester assise, la position allongée était la seule qui me convenait. Si je faisais la vaisselle, c’était aussi fatigant que de faire une séance de sport. La fièvre est partie au bout de deux jours. Le troisième jour j’ai aussi eu quelques courbatures au dos. La première semaine j’avais une sensation bizarre au touché, comme des fourmillements. Les 7 premiers jours sont passés vite, car je n’ai fait que de dormir. En gros je me levais vers 9h, pour me recoucher de 14h à 18h et je me couchais à 21h. 

Des hauts et des bas

La deuxième semaine, j’ai essayé de faire une séance de sport, car je me sentais mieux. Ceci fut une vaste illusion, au bout de quelques squats j’étais tellement essoufflée que j’ai dû arrêter. Je l’ai bien regretté cette pseudo séance de sport, car le soir j’ai écopé d’une belle quinte de toux. Même si j’étais moins fatiguée, j’avais toujours un peu de mal à respirer. J’ai aussi perdu le goût et l’odorat au bout du huitième ou neuvième jour. En général, quand je suis enrhumée, j’ai l’habitude de perdre l’odorat et le goût. Mais là, ça n’a rien à voir. Aucune odeur ne passe, même les plus fortes. En mettant un pot de Vick’s sous le nez (ou baume du tigre) je ne sentais rien. En fait, la particularité de cette maladie, mis à part la fatigue qui traîne pendant des semaines, c’est qu’il y a des hauts et des bas. Au tout début je ne me sentais pas forcément malade, puis du troisième ou sixième jour j’étais très fatiguée, le septième et huitième jour j’avais l’impression d’être guéri, puis du neuvième au onzième jour j’étais à nouveau mal avant que ça commence à aller mieux. Pour m’aider dans ma guérison, je prenais de la vitamine C. à la fin, je suis sortie prendre le soleil et ça m’a fait un bien fou. Bien sûr je ne sortais pas sans masque et je restais éloignée des autres. Au final, je n’ai pas eu de maux de tête et j’en suis bien contente. Je suis restée fatiguée encore bien quinze jours après. Il m’a fallu un bon mois pour se remettre de cette maladie.

Et maintenant ?

Maintenant j’ai moins peur de l’attraper, puisque c’est déjà fait. Mais je suis toujours contrainte de porter un masque 10h par jour, entre le travail, les transports, les magasins … Je n’ai toujours pas le droit d’aller danser en boîte et je dois sagement rester assise au bar. C’est très frustrant de devoir suivre toutes ces règles lorsque tu as déjà été malade. Est-ce que je peux l’avoir à nouveau ? Les médecins ne semblent pas d’accord sur le sujet. Apparemment oui, mais avec des symptômes plus faibles et avec moins de risque de transmission. Mais rien n’est sûr. En attendant, je me plie aux règles de cette triste vie qui nous prive de notre liberté chérie. 

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire