Ce qui n’a pas changé après le confinement

apres-confinement

Coucou toi,

Aujourd’hui je ne vais pas être dans le positif, car j’ai envie de pousser un coup de gueule, d’éveiller les consciences. Certaines choses n’ont pas changé avec le confinement et je trouve cela inconcevable. Pourquoi les gens n’ont pas profité de ce moment pour se remettre en question et changer leurs comportements afin que la terre soit plus vivable pour tous ?

Les déchets abandonnés

Ils sont nouveaux dans notre paysage et essentiels à la santé de tous, j’ai nommé les masques. S’ils nous sont utiles, je peux t’assurer qu’ils ne le sont pas pour la planète. Inutile donc de les jeter par terre. Je pense que nous sommes assez entourés de poubelles pour pouvoir y jeter son masque dedans. Pour info, il est estimé qu’un masque met 400 ans à se dégrader… Non, mais sérieusement, en 2020 il faut encore faire un rappel sur le fait qu’il ne faut pas jeter ses déchets par terre ? D’autant plus que ceux-là sont potentiellement contaminés. La production de masques à usage unique va déjà faire assez de mal à la planète sans que nous soyons obligés d’en faire davantage. J’en vois tous les jours des personnes qui jettent leurs mégots au sol, c’est inadmissible. Ce genre d’incivilités ne devrait même plus exister. Qu’est-ce qu’ils attendent pour voir que la planète par en couille, qu’il fasse 50 degrés l’été ?

masque

 

 

Le harcèlement de rue

Oui même avec un masque on se fait embêter dans la rue. À tel point que j’angoisse de sortir lorsqu’il fait beau ? Je ne vais tout de même pas me priver de mettre mes jambes à l’air l’été parce qu’une poignée de biiiippp ont décidé que c’était un motif pour m’aborder ? Eh bien si ! Je ne me sens plus en sécurité dans ma ville, si je porte une robe sans collant ou bien un short. Ce n’est pas normal ! Qu’attendons pour réagir ? Alors bien sûr mon angoisse va finir par disparaître … jusqu’à ce que je sente un regard trop insistant, jusqu’à ce qu’un biiippp décide de me siffler. J’n suis venu à penser qu’aujourd’hui les femmes prennent des risques en choisissant de s’habiller librement. C’est une honte, un scandale que l’on doit dénoncer encore et encore. Il est urgent d’éduquer ces personnes, je refuse d’être à nouveau privée de mes libertés.  

harcelement-rue

Le racisme

Alors que cette période difficile aurait dû nous rapprocher, elle nous aura finalement séparés. Comment en 2020, on peut encore en arriver à ce stade ? N’avons-nous pas grandi ? N’avons-nous pas évolué ? N’avons-nous pas appris ? La couleur de peau ne doit pas justifier une quelconque différenciation de traitement, de jugement. Alors bien sûr, en tant que blanche, je sais que je suis privilégiée, que je ne me fais jamais contrôler au faciès, que je ne suis pas victime de discrimination pour l’accès à l’emploi ou à un logement, que je suis sur-représentée dans la société (magazines, films, séries, art…) et j’en passe. Ce n’est pas normal ! Ça suffit, ces privilèges doivent cesser ! Ma couleur de peau ne me rend pas meilleure, ni moins bien qu’une autre personne. Arrêtons de faire une différence et méditons sur cette citation de Nelson Mandela : « Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. »

black-lives-matter

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire