Petite escapade à Lisbonne

lisbonne

Coucou toi !

Comme à chaque fois que je rentre de voyage, je vais te faire un petit résumé de celui-ci. Mon itinéraire, mes impressions, mes conseils et bien d’autres choses sont à lire dans cet article.

J’ai passé 4 jours complets à Lisbonne. Pour ce séjour, j’ai choisi de dormir en auberge de jeunesse, la Yes Lisbon Hôtel. En effet, je suis partie un week-end de Pâques et pendant les vacances scolaires, les tarifs étaient donc très élevés. Cela m’a permis d’avoir un hébergement en plein centre pour pas trop cher. Par contre en auberge tu peux dire adieu à ton intimité. Pour les douches et les toilettes ça se passe à peu près comme au camping. J’étais donc dans un dortoir de 6, mixte avec 4 hommes et 1 femme. Heureusement personne ne ronflait. L’avantage de l’auberge c’est qu’elle propose un petit déjeuné à 2€ (prix imbattable) mais aussi des excursions groupées et un grand repas le soir pour 10€ (ce qui n’est vraiment pas cher). Pour les personnes qui ont peur de se retrouver seules c’est vraiment l’idéal. Comme c’était ma première fois en auberge, je n’étais pas bien préparée et j’ai oublié 3 objets essentiels :

  • Des tongs ou claquettes (pour la douche)
  • Un cadenas (pour fermer ton tiroir)
  • Une multiprise (pour recharger tes multiples objets électroniques)

Jour 1 : Belém

J’avais repéré plusieurs lieux intéressants à visiter à l’est de Lisbonne, dans le quartier de Belém. J’ai commencé par faire la tour de Belém (6€).
Je vous conseille d’arriver une demie heure avant l’ouverture car il y a beaucoup de queue pour pouvoir y entrer.

Puis je suis allée au monument des découvertes (5€) qui se trouve à moins de 20 minutes à pieds. L’édifice est assez impressionnant et particulièrement beau, je vous conseille vraiment d’aller le voir.

Ensuite je suis allée au monastère des Hiéronymites qui se trouve à moins de 15 minutes à pieds (7€). L’intérieur de l’église n’a rien d’extraordinaire, en revanche le cloître est magnifique.

Après tous ces efforts je me suis offert un petit réconfort. En effet les fameux pastéis de Belém se trouvent non loin de là !

L’après midi je suis allée au miradouro Sao Pedro de Alcantara. La ville de Lisbonne étant composée de plusieurs collines il y a des miradouros (point de vue) un peu partout.

Après avoir admiré la vue, le temps s’est un peu gâté. Je devais aller au parc Eduardo VII mais la pluie m’a découragée. Une fois l’averse passée, je suis allée au miradouro de Santa Luzia pour voir la ville sous un autre angle.

Enfin, je suis allée dîner près de la place du commerce.

Jour 2 – Les 4 coins de Lisbonne

Pour ce 2e jour le programme était plutôt chargé. J’ai commencé par l’Elevator de Santa Justa (5€). Je vous conseille d’y aller avant 11h car après la queue devient interminable.

Je me suis ensuite dirigée vers le parc Eduardo VII. Honnêtement, il ne se trouve pas à côté du centre ville, il faut grimper pour y accéder et le lieu n’est pas si impressionnant que ça. Pour moi ce n’est pas un essentiel à faire à Lisbonne.

Ensuite je suis allée au château Sao Jorge (8,5€). Pareil si vous voulez éviter la queue, allez y avant 12h. Par contre c’est un essentiel à faire car la vue y est très belle. Pour les personnes qui ont le vertige (comme moi) je tiens à vous prévenir, vous n’êtes pas au bout de vos peines à Lisbonne. Déjà, lors de la visite de l’Elevator de Santa Justa, pour monter sur la plate-forme il faut passer par des escaliers en colimaçons, avec des trous entre les marches et un garde corps en fer forgé avec de grand espace. Autant dire que j’ai flippé ma race. Au château, pas mieux. Sur les remparts côté droit le garde corps n’arrive même pas à hauteur de hanche. Mais c’est partout comme ça. J’en déduis donc que les portugais n’ont pas la même notion du danger que moi, ou alors ils n’ont pas le vertige ou encore qu’ils étaient très petit a l’époque de la construction des monuments historiques.

Puisque j’étais en manque de sensations fortes (ironie) je suis allée vers la statue du Cristo Rei (5€). La statue du christ qui surplombe la ville. Depuis le premier jour j’avais envie d’y aller. Il faut bien compter 30/45 minutes pour y aller en partant du centre-ville. Pour moi ce lieu est à faire car il offre une très belle vue sur Lisbonne.

Après, je suis allée au parc des nations, le Lisbonne du futur. Encore une bonne demie heure de route. Ce lieu est très atypique et en décalé avec le reste de la ville. C’est pourquoi je pense que c’est à faire lorsque l’on visite Lisbonne. J’ai donc pris les télécabines qui offrent une vue en hauteur sur ce Lisbonne futuriste (5€).

Sur cette journée j’avais également prévu de faire la cathédrale Sé et le monastère de Sao Vincente da Fora (5€) mais avec les temps de trajets et les horaires d’ouvertures je n’ai pas pu les faire.

Jour 3 – Sintra et Cascais

Encore une journée bien remplie ! Pour faire cet itinéraire il faut soit être en bonne condition physique soit venir avec sa voiture ou choisir de prendre le taxis ou le tuk tuk. Sintra est une ville connue pour ses innombrables châteaux et palais. J’ai pris le train à partir de Lisbonne à 8h. 40 minutes plus tard me voici à Sintra. Il y a plusieurs circuits en bus pour mener les touristes aux différents châteaux. J’ai réussi à prendre le premier bus direction Palacio da Pena (14€). Je vous conseille de commencer par celui car c’est le plus loin, le plus long à visiter et surtout celui qui attire le plus de touristes. Ce château est vraiment beau, c’est à voir quand on vient dans la région ! Il est la fois moderne de part ses formes et ses couleurs et à la fois enfantin pour les même raisons. J’aime beaucoup ce style car on se croirait dans un tableau de Picasso. L’intérieur du palace est moins impressionnant même s’il contient de belles boiseries, on sent que tout le budget est passé sur l’extérieur. Après la visite de l’intérieur (dans lequel on ne peut pas prendre de photo) on poursuit sur la terrasse. On peut notamment faire le chemin de ronde qui fait un peu peur je dois l’admettre. Je suis ensuite redescendue par le grand parc qui mène au château des maures. Le jardin est gigantesque, je n’ai pas tout fait. J’avoue que je me suis une peu perdue en essayant de voir plusieurs choses mais je vous conseille de suivre la direction de la vallée des lacs c’est déjà un très bel aperçu du parc.

J’ai donc poursuivi ma journée par le Castelo dos Mouros (8€). Il date du 9e siècle à l’époque de la conquête musulmane. Cette ancienne forteresse est impressionnante autant à voir qu’à faire. Je pense que c’est là que j’ai eu le plus de vertige. Comme au château de Sao Jorge, les gardes corps côté gauche étaient très bas donc bien flippant. Et il faut dire que le château est à fleur de montagne ce qui n’est pas fait pour me rassurer. Mais il offre une vue magnifique, c’est vraiment à faire.

Pour finir mon périple à Sintra j’ai décidé de faire un troisième palais, Quinta da Regaleira. Il s’agit plutôt d’un manoir. Là aussi le parc est à faire car il est très agréable avec ses tourelles et ses cascades. L’attraction principale de ce lieu n’est pas là demeure en elle même, même si son architecture est plutôt originale, mais le puits de 27 mètres de profondeur tout en colimaçons. Attendez vous à faire la queue un petit moment avant de pouvoir y accéder.

Il y a d’autres monuments à voir à Sintra notamment le palais National de Sintra et le palais Monserrate mais j’avais eu ma dose pour la journée.

Je suis donc allée vers la côte, accessible en bus depuis Sintra. Le trajet dure entre 30 minutes et 1 heure selon le bus que l’on prend. La ligne 403, celle que j’ai pris, permet d’aller à Cabo da Roca, pour admirer de magnifiques falaises, puis à Cascais, pour chiller sur les plages. Je suis allée à Cascais mais en passant devant Cabo da Roca, je regrette de ne pas m’y être arrêté car ça avait l’air magnifique. En revanche, Cascais, ça ressemble à n’importe qu’elle plage.

Jour 4 – Un dernier tour dans Lisbonne

Ce jour là j’avais décidé d’y aller plus doucement. J’ai donc pris mon temps au marché da Ribeira. Un lieu où l’on peut trouver toute la fine fleur de la gastronomie portugaise et notamment les plats de grands chefs. J’ai donc goûté un peixe e batatas (fish and chips) du chef étoilé Henrique Sa Pessoa.

L’après midi, je me suis promenée dans la ville. En fait j’avais pris une Lisboa card pour 3 jours (42€) me donnant un accès gratuit à la tour de Belém, le monastère des Hiéronymites, l’Elevador de Santa Justa et les transports en commun en illimité. Pour le 4e jour j’ai donc décidé de tout faire à pieds histoire de se maintenir en forme et de faire des économies.

Je suis allée à la cathédrale Sé, puis au miradouro Sophia Mello Breyner Anderson et au miradouro da Nossa Senhora do Monte. Pour accéder à ces points de vues il faut bien évidement monter, monter et encore monter.

Mon top 5 lisboète

  • Cristo Rei
  • Castelo dos Mouros
  • Palacio da Pena
  • Château Sao Jorje
  • Mercado da Rebeira

Lors de mes 4 jours à Lisbonne j’ai parcouru plus de 50 km à pieds et monter l’équivalent de 232 étages. J’ai goûté aux fameux pastéis de nata ainsi qu’au queijada de Sintra, un gâteau au fromage. Les deux ont un goût d’œuf et de sucre, rien d’extraordinaire. Je n’ai pas trouvé de ginja, une boisson alcoolisée à base de cerise. Ce qui est dommage car j’avais vraiment envie d’y goûter. Je n’ai pas étais impressionnée par les édifices religieux qui sont nettement moins bien conservé que ce que j’ai pu voir lors de mes précédents voyages. Ce que je retiens de ce voyage ce sont surtout les montées et les points de vue vertigineux. Je vous laisse avec quelques images de Lisbonne, notamment ses célèbres tram et les azulejos, ces carreaux de faïence vernissés qui ornent les façades des habitations.

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG. Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire