De la pilule au stérilet : Étape 2, la pose et les 1ères règles

Coucou toi !

Près de 6 mois après avoir pris la décision d’arrêter la pilule pour passer au stérilet, je reviens pour faire un débrief. Mais avant tout, je souhaite revenir sur un point important que j’ai omis de mentionner. Le stérilet que j’ai choisi et dont je vais parler tout au long de l’article est un stérilet au cuivre et non pas un stérilet comportant des hormones. En effet, l’objectif même de la démarche était d’arrêter la prise d’hormones. (Retrouvez le premier article sur la prise de décision juste ici)

La pose

Ce fut un beau samedi matin de juin, les températures étaient plutôt élevées, que je me suis fait poser le stérilet. J’y suis allée seule, sans appréhension et bien déterminée. Ma merveilleuse sage-femme a pris le temps de tout m’expliquer et en une demi-heure cela était fait. J’avais pris un antidouleur environ une heure avant comme cela est conseillé. Elle m’avait également conseillé de garder une vessie à moitié pleine, ce que j’ai fait. Je n’ai quasiment pas eu mal, juste un chouilla sur la fin quand il a pris sa place. Le tout c’est de bien respirer et d’être détendue lors de la pause.

sterilet

Durant les 48h qui ont suivi la pause, ce fut un combat acharné entre mon utérus et mon stérilet. Le petit nouveau a dû faire sa place par la force. Les symptômes que j’ai eus sont :

  • Crampes 
  • Contractions
  • Gonflements

Ce n’était pas très agréable, mais supportable, car cela ne m’a pas empêchée de sortir le soir même ni de me rendre à un festival le lendemain. 

uterus

Et après ?

Deux jours après la pose, j’ai eu mes règles. Cela a duré environ une semaine et demie. Soit plus longtemps que mon cycle habituel qui est de 5 jours. Désormais, j’ai eu mes règles trois fois depuis la pose du stérilet, je peux donc vous parler des changements et des différences entre la prise de pilule et le stérilet.

Premier point rassurant, je n’ai pas eu une poussée d’acné monstrueuse. Les imperfections sont toujours là, mais elles ne sont pas plus présentes qu’avant, c’est la même chose.

Deuxième point rassurant, je n’ai pas eu les douleurs atroces qui m’ont pourri l’adolescence. Je ne sens même pas lorsque je vais avoir mes règles. J’ai parfois quelques douleurs, mais ni plus ni moins que ce que j’avais avec la pilule.

mooncup-gif

En revanche, j’ai bien des règles plus abondantes. Je m’explique. Pendant les 2/3 premiers jours des règles, je saigne beaucoup. Mais quand je dis beaucoup, c’est BEAUCOUP. C’est là que tu comprends le sens de l’expression “chutes du Niagara“. Eh ouais, ma petite, tant que tu es sous pilule tu n’as rien vu ! Pour te donner un ordre d’idée, lorsque j’avais mes règles sous pilule, les 2/3 premiers jours je vidais ma cup à raison de 2/3 fois par jour. Une cup de petite taille, je précise. Là j’ai carrément dû acheter une cup de grande taille, que je vide 3/4 fois par jour, car la petite ne faisait que de déborder et j’ai dû la vider jusqu’à 5 fois par jour ! Désolée pour le côté un peu gore de l’article, mais c’est pour la science mon ami.

cup-petite-grande

Par contre, le nombre de jours de mon cycle reste inchangé. Je n’ai pas de règles plus longues

Sur les émotions, je commence à voir du changement. Je suis plus à fleur de peau. C’est-à-dire que j’ai les nerfs qui lâchent plus facilement, que je sois pour la tristesse ou la colère. Et ça, ce n’est pas très agréable. Peut-être qu’avec le temps, je vais arriver à mieux gérer ce flot d’émotions. 

pleur-kim-kardashian

Finalement, je n’ai pas fait de sevrage de la pilule comme je le mentionnais dans le premier article. En effet, ma sage-femme n’était pas vraiment convaincue de son utilité. Et avec le recul, la transition s’est très bien déroulée pour moi, heureusement que je ne me suis pas cassé la tête à faire se sevrage. 

Et toi, tu es passée de la pilule au stérilet ? 

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG. Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire