Histoires de sorcellerie

sorcieres

Coucou toi,

Comme promis, je ne te lâche pas en cette période confinement et j’ai encore de quoi t’alimenter pour au moins 3 semaines. J’en avais parlé dans mon dernier article sur les choses à faire pendant le confinement, aujourd’hui on va parler de série. Et je vais t’en présenter deux pour le prix d’une ! En effet, les histoires sont assez similaires alors j’ai décidé de ne faire qu’un seul article. Nous allons donc parler de The Witcher et de Luna Nera. Deux séries que tu peux retrouver sur Netflix.

Un faux Game of Thrones

Je vais commencer par te présenter The Witcher. Je parle d’un « faux Game oh Thrones » pour décrire la série, car elle reprend les codes qui ont fait le succès de cette dernière. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup de combats, un peu de sexe et surtout beaucoup de personnages qui sont classés par catégories (les sorciers, les magiciens, les dragons, les monstres, les humains …) et tous possèdent des blasons, ce qui rappelle le système des maisons dans GOT. Si on arrive à dépasser le côté « copie », la série finit par être prenante si l’on est un peu patient et que l’on dépasse les 5 épisodes.

geralt

C’est donc l’histoire d’un sorcier, Geralt de Riv qui est l’un des derniers chasseurs de monstres. Il parcourt le monde afin de les combattre. En chemin, il lie son destin à celui d’une jeune princesse, Ciri. La légende dit qu’ensemble ils sauveront le monde. Sur sa route, Geralt fait aussi la rencontre de Yennefer, une puissante elfe/magicienne aux yeux violets. À mon avis, elle aura un rôle très important dans les saisons suivantes. La première saison nous apprend à découvrir ces trois personnages, mais l’on ne comprend pas vraiment comment, ni pourquoi, ils sauveront leur monde. Je suis donc assez intriguée pour regarder la saison 2 lorsqu’elle sortira.

witcher

Les sorcières n’ont pas la côte

Ce n’est pas un hasard si j’ai décidé de parler de deux séries dans le même article. En effet, je vais maintenant te parler de Luna Nera, une série sur … les sorcières. Globalement, c’est une thématique qui inspire beaucoup les scénaristes, Charmed, Les nouvelles aventures de Sabrina, Ma sorcière bien-aimée, L’éternelle sorcière, Salem, Shadowhunters, Witches of East End, The secret circle, The Originals … Alors tu demandes sûrement pourquoi j’ai choisi ce titre « les sorcières n’ont pas la côte » ? Parce que l’histoire se déroule au 17e siècle en Italie. Et à cette époque, les sorcières étaient vues comme des êtres maléfiques et étaient brûlées au bûcher. RIP Jeanne D’Arc.

luna-nera

Notre jeune héroïne, Ade, apprend soudainement qu’elle est une sorcière et doit se cacher. Sauf qu’elle est retrouvée par le chef du groupe armé qui a pour objectifs d’éliminer toutes les sorcières. Et là c’est le drame, le leader de ce groupe n’est autre que le père de son bien-aimé, Pietro. On se retrouve donc avec une histoire d’amour impossible à la Roméo et Juliette. Pietro a un peu le rôle de la Suisse dans tout ça. Il essaie de calmer les ardeurs de son père en expliquant, de manière rationnelle, les actions que l’on nomme « sorcellerie ». Evidemment, cela ne fonctionne pas très bien. Très honnêtement, ce n’est pas la série du siècle, mais elle se regarde bien, sans prise de tête, histoire de se détendre un peu et de passer le temps.

ade-pietro

Et toi, tu as des séries à me recommander en ce moment ?

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire