Mallorca entre chicas

majorque

L’été 2020 est un peu particulier, je n’ai pas besoin de te dire pourquoi. Cependant je n’avais pas envie de laisser Monsieur Corona m’empêcher de passer du bon temps. C’est ainsi qu’avec deux amies nous avons décidé de passer quelques jours à Majorque afin de nous ressourcer au soleil avec quelques mojitos à la main. 24h avant le départ nous hésitions encore à annuler, car il commencé à être question de fermer la frontière entre l’Espagne et la France à cause du coronavirus. Nous avons tout de même décidé de partir, car nous ne voulions pas renoncer à nos vacances.

Fiesta o no fiesta ?

Une fois arrivées en Espagne, nous avons compris que les mesures sanitaires étaient plus strictes qu’en France. Déjà, nous avons dû remplir un formulaire de santé avant de pouvoir entrer. Ensuite, les autorités espagnoles ont contrôlé la température de certains passagers de l’avion. Une fois arrivées à l’hôtel, on nous a pris la température avant de nous laisser entrer. Ensuite, le port du masque est obligatoire partout, même dans la rue. Majorque est une île des Baléares réputée pour accueillir les jeunes européens désireux de faire la fête. Nous étions du côté de Magaluf, ville réputée pour ses soirées ultras festives. Le premier soir nous avons donc cherché à savoir où on pouvait faire la fête. Étant toutes les trois passionnées de danse, depuis le confinement nous avons qu’une seule envie, pouvoir se déhancher sur le dancefloor. Après avoir croisé un groupe d’Anglaises, nous avons atterri dans un lieu nommer The Square. Il s’agit en fait d’une place avec plusieurs bars qui forment une sorte de U. L’endroit est bondé, mais il n’y a pas de musique. On demande alors des renseignements à notre serveuse. La musique s’arrête à 00h, il n’y a pas d’autre endroit où faire la fête dans la ville et il n’y a pas non plus de boat party. Là-bas, les forces de l’ordre ne rigolent pas avec la réglementation. Ils arrivent à 23h50 pour s’assurer que la musique est bien coupée à 00h pile. Pas une minute de rab. Idem pour la fermeture. Nous comprenons donc rapidement que Magaluf ne sera pas la ville de la fête pour l’été 2020.

Palma la ultima esperanza ?

On ne va pas se mentir, Majorque c’est une belle île pour faire la fête et bronzer, mais à part ça, il n’y a pas grand-chose à visiter, à moins de faire plusieurs heures de route vers le nord. Nous étions là pour 5 jours et nous n’avions aucune envie de traverser l’île. Nous avons tout de même réussi à trouver une excursion en catamaran au départ de Palma. Nous sommes donc allés visiter la capitale de l’île dont le centre historique est très charmant. Quel plaisir de pouvoir déambuler en ville et de s’arrêter dans les boutiques. Il faut dire que Magaluf est particulièrement mort, plusieurs hôtels, restaurants et boutiques sont encore fermés, voire fermés définitivement. Sur le catamaran, nous avons rencontré d’autres Françaises qui nous ont recommandé un bar où on pouvait danser, situé entre Palma et Magaluf, enfin ! Ce fut donc notre dernière soirée du séjour. Même si le bar a fermé à 2h du matin, ce qui est relativement tôt, nous avons pu évacuer toute notre frustration des derniers mois sur le dancefloor.

Finalement ces vacances ne sont pas un fiasco, malgré l’ambiance particulière, nous avons rencontré des personnes intéressantes. Nous nous sommes fait un bronzage d’enfer et créé de super souvenirs toutes les trois. Par contre nous ne sommes pas rentrées seules. Eh oui, Monsieur Corona nous a suivis et je suis donc à nouveau confinée pour une quinzaine de jours ! Ah je m’en souviendrais de ces vacances 2020.

Et toi, où es-tu parti cet été ?

 

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire