Retour au vert

retour-vert



Au printemps, on aime voir la nature se réveiller. Je voudrais que mes enfants, mes petits-enfants voir mes arrières-petits-enfants puissent voir la même chose que moi chaque année. C’est pourquoi j’ai décidé de me mettre au vert. De consommer mieux. J’ai toujours eu de l’intérêt pour l’écologie. Je vous en avait déjà parlé dans un précédent article. Petite je me rappelle que j’allais ramasser les déchets en forêt. On nous apprenait aussi le tri sélectif et j’embêtais constamment mes parents avec ça. Aujourd’hui j’ai gardé cette habitude du tri et de ne jamais laisser mes déchets par terre. Je fais également attention à ne pas laisser trop de lumières allumées et à ne jamais laisser couler l’eau sans raison. Mais on le voit bien, ce n’est pas suffisant. La terre se meurt. Je ne veux pas faire un discours écolo à la noix. Les médias nous ont déjà assez soulé avec la Cop 21. Mais c’est un fait, c’est la réalité, nous sommes en train de nous auto-détruire. Par exemple, manger de la viande, c’est très nocif pour la planète. Je vous conseille de regarder la vidéo si-dessous:

  • 1 français consomme en moyenne 2 fois + de viande que nos grands-parents en consommaient
  • 65 milliard d’animaux sont abattus chaque année
  • Pour 1 kilo de boeuf il faut 15 500 litres d’eau 
  • L’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre
  • 70% des terres agricoles sont destinées à nourrir les animaux
  • Pour produire 1 kilo de viande il faut entre 7 et 12 kilos de céréales
  • On estime que l’agriculture est responsable de 70% de la déforestation 


 
 
En ce moment, j’ai des envie d’un retour au naturel. C’est pourquoi je vais créer une nouvelle rubrique: Green Life. Eh oui, j’ai tendance à plus faire attention au lieu de fabrication des produits que j’achète. Je veux acheter plus de Made in France. Pourquoi ? Pour participer à l’économie de mon pays mais aussi pour ne pas faire venir un produit de Chine. Qu’est-ce qu’il y a de mal avec les produits chinois ? Certes, ils sont moins cher mais alors qu’est ce qu’ils polluent ! Eh oui quand on fait venir un produit de Chine, il est transporté par un cargo et le transport maritime est responsable à lui seul de 4% du réchauffement globale de la planète. Il est la cause de l’extinction de milliers d’espèces et coûte de façon plus ou moins directe la vie de 60 000 personnes chaque année dans le monde ! Ça fait froid dans le dos n’est-ce pas ? Je comprends qu’acheter français, ça a un coût. Mais ce n’est pas impossible. Même moi avec mon petit budget étudiant j’y parviens. 



J’ai décidé de faire quelques changement dans ma salle de bain pour commencer. J’ai fais une rasia chez Lush. Pourquoi Lush ? Parce que cette chaîne de magasins a une très bonne éthique. Déjà, ce sont des produits non testés sur les animaux, végétariens voire vegan. En plus, Lush s’engage à réduire l’emballage et ne proposant uniquement que des emballages recyclable. Je vous invite à aller sur leur site pour découvrir encore plus de bonnes actions. J’ai donc craqué pour un shampoing solide. Ces shampoings solide sont constitués à 80% d’ingrédients d’origines naturels (la composition est disponible sur le site) et je peux vous garantir que ça fait un bien fou à mes cheveux. Résultat, ils sont plus léger, plus doux et plus brillants, les parabènes, silicones et autres sulfates présents dans les shampoings classiques alourdissent les cheveux et les empêchent de révéler leur beauté naturelle. En plus de faire des cheveux doux et léger, ce shampoing permet de réduire notre consommation de déchets. Eh oui, en grande surface, tous les shampoings sont vendu en bouteille, le shampoing solide est compact donc il n’a pas besoin d’un emballage plastique. Un galet de shampoing solide représente 80 à 100 lavages soit l’équivalent de 3 bouteilles de shampoings, ça fait réfléchir. Et je voudrais aussi passer à l’éthifrice, une autre alternative écologique qui ne contient aucun conservateur et des ingrédients d’origine naturelle. Les éthifrices de chez Lush se présentent sous forme de poudre ou bien de pastilles. Pour le reste, j’aimerais bien tester les gels douches, les crèmes hydratantes et d’autres soins corps et visages, car aller chez Lush c’est un réel plaisir, on se fait bichonner et il y a un très bon service client, mais ça reste assez cher



Toujours dans le but de rendre ma salle de bain éco-responsable, je me suis achetée des cotons lavables car les cotons jetables produisaient trop de déchets. J’ai acheté les miens sur le site Lamazuna qui proposent beaucoup de produits écologiques. Pour 20 cotons réutilisable environ 300 fois, j’en ai eu pour 25€. Si on fait le calcul, j’utilise 1 coton par jour, donc j’en ai pour 6000 jours de cotons. Un paquet de 110 cotons de la marque repère coûte 0,73€, pour 6000 jours il me faudra un peu plus de 54 paquets soit un total de 39,42€. Outre l’économie, ce sont 6000 déchets de moins ! Il faut savoir que l’industrie du coton est très polluante, imaginez que pour produire 1 kilo de coton, il faut en moyenne 10 000 litres d’eau !!! Sans parler des pésticides et hébercides qui intoxiquent mortellement 22 000 personnes chaque année. Oui oui, ça a l’air inoffensif comme ça un petit coton, mais ça fait bien des dégâts !




Et comme je vous l’ai déjà indiqué dans un autre article, je suis passé à la coupe menstruelle. J’ai opté pour la version Made in France, Fleur Cup. Ce qui m’a motivé avant tout, ce sont les polémiques qui s’enchainent sur les tampons. La taxe injuste que nous subissons mais surtout les produits douteux qui sont utilisés pour la composition. J’ai dis stop ! Comme le paraben dans mes autres produits de toilettes. Je veux prendre soin de mon corps. J’en avait vraiment assez de voir tous les déchets que les tampons ou serviettes hygiéniques produisaient. Avec la coupe, plus de déchets. Pour continuer dans ma lancée, j’ai également décidée de me mettre aux protèges slip lavables. Comme les cotons lavables, ils ont un coût mais je pense que c’est une bonne chose à faire pour faire perdurer notre planète et en prendre soin. 




Enfin pour nettoyer ma salle de bain (et les autres pièces) j’ai jeté tous les produits ménagers. Une récente étude de 20 millions de consommateurs a montré qu’il y avait des substances toxiques voire cancérigène dans nos produits d’entretien. Alors, retour aux sources et aux astuces de grand-mère. Désormais, j’utilise du vinaigre blanc, efficace et pas cher ! Il se marie très bien avec le bicarbonate et le citron, parfait pour tout nettoyer



Je ne dis pas que je suis parfaite, il y a encore bien des points à améliorer dans ma salle de bain. Au niveau des cosmétiques, par exemple, je pourrais me fournir chez des marques plus écologiques comme Avril. Mais je fais extrêmement attention aux logos ci-dessous. Ils attestent du fait que les produits n’ont pas été testé sur des animaux. Un point très important pour moi qui pourrait me faire mettre plus d’argent pour un produit qui a cette certification. 

Ma nouvelle façon de consommer n’est pas forcément un exemple à suivre, mais j’ai pu remarqué que les produits écoresponsables et bio sont dorénavant vendu à des prix largement abordable, alors pourquoi ne pas en profiter ? Si l’excuse est de dire, ils ne sont pas aussi efficace que les autres, sachez que c’est faux. Il faut savoir aussi que dans la plupart des produits alimentaires des sous-marques de magasins, il y a exactement la même chose que dans les produits de marque car ils sont fabriqués dans la même usine. Alors pourquoi payer plus cher pour la même chose ? Dans une société capitaliste où la consommation est reine, je pense que c’est intéressant de se remettre en question et de choisir sa façon de consommer qui a un réel impact sur le reste du monde

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG. Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. coucou
    je trouve ton article et ta réflexion très intéressante, je la partage en partie dans le sens ou j'essaie à ma manière et à ma petite échelle d'en faire autant. Je vais retourner voir sur le site de Lamazuna ce qu'ils ont et j'utilise des produits ménagers You, je ne sais pas s'ils sont vraiment bien, mais c'est déjà mieux je pense. Passe un bon dimanche. Bisous. Jenn

  2. Merci 🙂 On ne peut pas être "parfait" dans sa façon de consommer, en tout cas, pas du jour au lendemain, mais je crois vraiment que si tout le monde faisait un petit effort supplémentaire, ça pourrait faire bouger les choses ! Bisous

  3. Je trouve vraiment top de se lancer dans un changement comme ça !
    Pour info, en tant qu'ancienne fan de Lush qui maintenant fuit cette marque bien plus marketing que éthique : ils ont des produits soit avec une bonne compo mais beaucoup trop chers pour des ingrédients en fait très simples, soit des produits loin d'être irréprochables, dont certes une partie est naturelle mais le pourcentage restant peut comporter des produits très polluants, voire cancérigènes ou perturbateurs endocriniens. Je te conseille plutôt de te tourner vers le bio, d'autant qu'on y trouve aussi du vegan et du sans emballage (type shampoings solides), ou tout au moins des contenants économiques (shampoings et gels douches en format 500mL ou 1L) et recyclables. En très bonnes marques, et qui ont l'avantage pour certaines d'être françaises, donc demandent moins de transport que du Lush 😉 il y a par exemple Logona, Cosmo Naturel, Lavera (je suis moins fan, mais je connais plein de filles qui ne jurent que par leurs produits, qui ont l'avantage d'être économiques), Weleda, Eubiona, Fleurance Nature, etc

  4. Je ne connaissais pas du tout ces marques merci beaucoup ! 🙂 Tu sais si on peut en trouver en magasin ? Sinon je m'intéresse aussi de près à Aroma Zone et MixNature qui permettent de constituer nos produits de beautés à partir d'ingrédients naturels et selon nos besoins.

Laisser un commentaire