La sérigraphie


J’ai un peu abandonné le bateau la semaine dernière, mais c’était pour mieux revenir. Je préparais un nouveau projet qui vous concerne également. Vous en saurez plus d’ici quelques jours

En attendant la petite surprise, je vais vous parler d’art. Eh oui une fois n’est pas coutume je vais enrichir votre culture générale. La sérigraphie kézako ? Rassurez-vous, je n’étais pas plus avancée que vous au début de l’année scolaire. Mais la sérigraphie c’est le thème de notre magazine KREA qu’une partie de ma promo (incluant moi-même) est en train de confectionner. Ce n’est pas un mot barbare (comme disent les profs de français), ça désigne une pratique artistique. J’avais envie de vous parler de la sérigraphie aujourd’hui car elle fait partie de mon quotidien depuis septembre 2015 et dans mon interview à Histoires d’une fille normale j’avais parlé de mon envie de partager avec vous les travaux que je réalise en cours. Donc voilà pourquoi je me retrouve à vous parler de la sérigraphie. Espérons que j’arrive à rendre le sujet attrayant ! 

En réalité, vous savez toutes et tous ce qu’est la sérigraphie. En tout cas, vous en avez déjà vu car ce procédé est tendance. En voici quelques exemples





Pourquoi la sérigraphie est-elle un sujet intéressant ?

Eh bien elle permet de nous interroger sur notre société. En effet, cette mode de la sérigraphie, en guise d’affichage, n’est pas anodine. Elle traduit la volonté d’un retour au fait main. Un peu comme la tendance du home staging ou du DIY. La sérigraphie c’est un long procédé parsemé de 5 étapes. C’est une technique méticuleuse, qui demande du temps. C’est pourquoi on accorde une plus grande importance au résultat final



Pour votre culture générale et pour éclaircir le sujet, je vais décrire les étapes de la sérigraphie:



  1. Création du visuel: Ce que l’on appelle typon. Il se fait avec un papier transparent et il doit être réalisé en noir profond afin que la lumière ne passe pas à l’étape de l’insolation. Le motif peut être un dessin ou une impression numérique.
  2. Préparation de l’écran: Nappage de l’émulsion photosensible sur l’écran. C’est le produit qui va fixer le motif sur les mailles de l’écran. 
  3. Insolation: On place le typon sur des lampes UV et au-dessus l’écran avec l’émulsion photosensible (qui a préalablement séché dans une chambre noire). C’est cette étape qui va fixer le motif sur l’écran.
  4. La révélation: Nettoyage de l’écran, on enlève l’émulsion et on voit apparaître le motif.
  5. L’encrage: On cale le support sous le cadre pour bien placer son motif là où on veut l’encrer. On dépose de l’encre sur l’écran et on racle.

Pour y voir plus clair


On peut encrer sur n’importe quel type de supports du moment qu’il est plat. Ainsi chaque sérigraphe peut définir son style. Même si de base le style est déjà défini dans la façon de dessiner, en fonction des thématiques abordées, des traits du dessin, des couleurs choisies … Donc on ne voit pas seulement de la sérigraphie sur des affiches, mais aussi sur des sacs, type tote bag, du bois, des culottes, des collants, des t-shirts


CG.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire