Fin du confinement, quelles leçons en tirer ?

fin-confinement

Coucou toi,

Ça y est, nous sommes enfin libérés, délivrés du confinement ! Je trouve ça dingue de se dire que l’on a vécu quelque chose qui sera plus tard situé dans une frise chronologique dans les livres d’histoire. J’ai décidé de retirer le positif de cette période qui a été difficile pour tout le monde, certainement plus pour certains que pour d’autres.

Ce que j’ai fait pendant le confinement

coudre-masque

J’ai appris à coudre. C’est certainement la chose dont je suis le plus fière car ça pourra toujours être utile plus tard. J’ai donc fait des masques réutilisables, l’écolo que je suis a mal au cœur de voir les déchets s’accumuler (masques, gants, lingettes…).

Je me suis inscrite sur TikTok. Le réseau social préféré des moins de 25 ans me faisais de l’œil depuis un moment déjà. Je n’avais jamais pris le temps de m’y intéresser mais étant curieuse et devant être au point sur les réseaux sociaux vis-à-vis de mon métier, je devais étudier ça de plus près. Et j’ai adoré ! Alors ce n’est pas intuitif et plutôt difficile de comprendre le fonctionnement mais avec un peu de persévérance on y arrive. Si vous voulez voir mon œuvre, voici mon compte : Chag35

J’ai espacé mes shampoings. S’il y a bien une chose que je voulais faire depuis longtemps c’est ça. L’avantage du confinement c’est que l’on ne sort et donc personne ne voit que nos cheveux sont gras. Grâce au confinement, je suis passé d’un shampoing tous les deux jours, à un shampoing tous les trois jours.

J’ai dansé. Quelle chance ce confinement, cela m’a permis de prendre des cours de dancehall avec plein de profs en France et en Jamaïque. Une aubaine qui m’a occupée en moyenne 5 soirs par semaine. J’ai beaucoup progressé, car en plus d’apprendre de nouveaux steps, il fallait travailler la mémoire, car apprendre une chorée en une heure c’est un vrai challenge. 

coloriage

J’ai fait un puzzle. Oui j’aime les activités manuelles et ce puzzle était source d’évasion. Un véritable moyen de se détendre et de faire 

passer le temps. J’aurais mis pas moins 9 jours à assembler ces 1 000 pièces.

 

J’ai fait du coloriage. Retour en enfance ? Non, mais il s’agit d’un excellent moyen de déstresser lorsque l’on fait f

ace à une situation aussi anxiogène. Je t’avais déjà parlé des bienfaits du coloriage dans un précédent article. Comme avec le puzzle, cela permet de s’évader et de se détendre.

 

 

 

Ce que j’aurais aimé faire pendant le confinement

lireJe voulais profiter de ce temps libre pour enfin lire plus, mais je ne suis pas parvenue à me motiver. La lecture a tendance à m’endormir.

J’aurais aimé accorder plus de temps au blog, partager davantage mes articles sur les réseaux sociaux, améliorer le référencement de mon contenu. Mais honnêtement je n’ai pas eu assez de motivation.

J’ai commencé à faire des étirements tous les jours, puis j’ai arrêté. Je voulais améliorer ma souplesse, ça ne sera pas pour cette fois.

cookie

J’aurais aimé cuisiner plus, comme faire mon pain toute seule. Mais je n’étais pas chez moi donc pas très à l’aise avec les outils.

 

 

 

 

 

Ce que je retiendrais de cette pandémie

Je sais que le port du masque n’est pas du tout une chose agréable, déjà parce qu’on ne sait pas si les autres sourient ou font la tronche, et parce que ce n’est pas agréable à porter. Mais j’ai décidé que désormais je porterais un masque lorsque je serais malade avec un risque de contamination. Eh oui, cette pandémie aura eu l’avantage de mettre en avant l’efficacité du masque dans notre pays. Dans les pays asiatiques, c’était déjà une habitude que je trouve qu’il serait de prendre en France pour éradiquer la grippe ou la gastro par exemple.

S’il y a bien une leçon que ce coronavirus nous a donné, c’est que l’on ne sait pas de quoi demain sera fait. Il faut donc profiter de chaque jour comme s’il était le dernier. Du jour au lendemain nous avons était privé de nos libertés, alors il faut en jouir autant que possible. En tout cas c’est ma philosophie depuis 3 ans, et cela ne m’a apporté que du bonheur.

Ça va ? Cette question n’aura jamais été autant sincère que pendant la pandémie. Cette période ma quelque peu redonné fois en l’humanité. Pour la première fois j’ai senti que les personnes qui s’adressaient à moi (en dehors de mes proches évidemment) me demandés sincèrement si j’allais bien, si j’étais en bonne santé.

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG.

Laisser un commentaire