Vienne, la belle

On poursuit le récit de mes aventures en Europe centrale/Europe de l’Est. Après avoir parcouru Budapest, capitale de la Hongrie, nous sommes cette fois en Autriche, à Vienne sa capitale (pour voir l’article sur Budapest, cliquez ici). Très riche cette ville a un paquet de beaux monuments. Fief de Sissi l’impératrice, Vienne est sertie de palais. Lorsque l’on tourne la tête à chaque coin de rue on pourrait reconnaître des façades de films tellement les bâtiments sont beaux dans cette ville. Vienne est également une ville très propre. J’ai notamment apprécié ses rues larges et ces façades de bâtiments très souvent ornées de statues ou de moulures.

Comme une princesse à Vienne

Nous sommes donc arrivées le lundi en fin de matinée. Nous avons passées une bonne partie de l’après-midi au palais belvédère (environ 15€). Et nous avons notamment pu admirer les œuvres de Gustav Klimt, dont le fameux « baiser ». Le soir, nous avons goûté aux spécialités locales et j’ai mangé des spätzle au fromage. Un plat avec des pâtes plus épaisses que celles que l’on trouve chez nous, avec de la crème et des oignons frits. Très bon, mais très lourd, surtout pour un soir.

Le mardi nous nous sommes rendues au château de Schönbrunn (30€ pour le Sisi tickets qui comprend également la visite de Hofburg) qui servait de résidence d’été à la famille impériale. Franz et Sissi y ont d’ailleurs séjourné. Le lieu est immense. Nous avons commencé par faire les jardins tant qu’il ne faisait pas encore trop chaud. Moins impressionnant qu’à Versailles, mais le parc regorge tout de même de richesses avec une fontaine gigantesque qui trône au milieu, un zoo, une gloriette en hauteur qui veille sur le château, une immense palmeraie et d’autres fontaines également impressionnantes. À l’intérieur du château, nous avons pu voir les pièces de vie des Habsbourg, la famille impériale d’Autriche. Mais grande frustration, il est interdit de prendre des photos. On y voit notamment le cabinet de travail de Franz, empereur acharné qui se levait très tôt pour travailler et se couchait tard après de multiples réunions. Ou encore, la salle à manger dans laquelle Sissi ne se rendait que très rarement, car elle était au régime en permanence (même si elle aimait manger des sucreries, paraît-il).

L’après-midi, nous avons visité l’opéra de Vienne (environ 8€). Honnêtement, je m’attendais à mieux, car j’étais restée sur le souvenir du théâtre di San Carlo à Naples qui est magnifique. L’opéra de Vienne est très moderne. Le plafond est simplement décoré d’un lustre en cristal. Les murs sont ornés de bois blanc aux liserés or (comme pour le château de Schönbrunn et le palais Hofburg). En revanche, nous sommes montés sur la scène latérale et c’était très intéressant de voir l’envers du décor.

Nous nous sommes ensuite arrêtées dans un café viennois. Mais pas n’importe lequel, le Café Central qui a accueilli de nombreuses célébrités du monde entier dont Freud, Hitler, Trotski et Lénine

Le mercredi, nous avons visité le palais Hofburg. Il est composé de deux parties. Au premier étage, on peut voir une incroyable collection de vaisselle et d’argenterie. Un peu trop grande à mon goût, car la visite dure longtemps pour juste voir de la vaisselle. Puis au second étage, on peut voir des pièces reconstituées selon le mode de vie de Sissi et Franz. Autant à Schönbrunn on ne parle pas trop de Sissi, mais plutôt de Marie-Thérèse d’Autriche, ancêtre de Franz, autant à Hofburg on ne parle que de Sissi, un musée y est même dédié. Elle passait entre 2 et 3 heures à brosser, entretenir sa longue chevelure. Elle faisait beaucoup de sport pour maintenir sa taille de guêpe et on peut même voir son équipement sportif de l’époque. Mais Sissi était une impératrice déprimée qui passait la plupart de sa vie à fuir ses responsabilités en voyageant. Elle a été tuée par un anarchiste italien lors de l’un de ses voyages justement. Dans le palais nous avons pu voir le cabinet de toilette de Sissi, la pièce dans laquelle elle se changeait qui est incroyablement décoré de peintures exotiques, on se croirait dans la jungle. Mais aussi une reconstitution de son Yatcht. Le palais Hofburg se trouve en plein cœur de la ville, il est également constitué de la bibliothèque nationale, l’école d’équitation espagnole ainsi que d’autres musées.

L’après-midi, nous sommes allées visiter la cathédrale Saint-Étienne. Nous avions prit un pass (environ 15€) nous permettant de faire la visite des catacombes, de voir le trésor de la cathédrale, d’accéder au centre du monument et de grimper dans les tours nord et sud. Nous sommes restées un bon moment dans ce lieu. La visite des catacombes était un peu glauque puisqu’il y a un ossuaire et des pièces avec des tas de squelettes les uns sur les autres. Avis aux personnes qui ont le vertige (comme moi), la cathédrale vous promet de belles sensations fortes. On monte à la tour nord par un ascenseur, mais une fois là-haut ce sont juste des grilles. La vue sur le vide est donc impressionnante. De même pour le trésor de la cathédrale, il faut emprunter un escalier à moitié dans le vide. En revanche la tour sud est plus rassurante, car elle est murée. Pour accéder à la belle vue d’en haut, il faut tout de même grimper plus de 300 marches !

En fin d’après-midi, nous nous sommes rendus à la bibliothèque nationale (environ 8€) pour voir sa salle d’apparat. De magnifiques livres anciens y sont entreposés dans de belles étagères en bois. Au centre, une coupole avec une fresque peinte vient sublimer la pièce. Des globes anciens y sont également entreposés.

Pour finir la journée, nous sommes allées au Hunderwasser village. Un travail d’architecture qui nous fait drôlement penser a celui d’Antoni Gaudi à Barcelone.

Le jeudi matin, nous nous sommes rendues à l’école d’équitation espagnole pour la session d’entraînement (environ 15€). Un peu déçus, car il n’y a pas de figures impressionnantes, les cheveux se promènent par session de 20 minutes. Mais le lieu est splendide.

Ici s’achève notre séjour à Vienne, le jeudi après-midi nous avons pris la route de Prague (4 heures de train). Le coût de la vie à Vienne est plus cher qu’à Budapest, il est a peut près similaire à celui de la vie en France (en province). La ville est totalement différente au niveau de l’architecture qui est plus uniforme et plus riche. C’est la ville dans laquelle je me suis sentie le mieux parmi les trois villes visitées.

Merci pour votre visite 🙂 N hésitez pas à réagir à cet article ! Je vous souhaite de passer un agréable moment sur mon blog, vous avez encore plein de belles choses à découvrir ! CG. Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire